Obligations du permis de conduire

Le permis de conduire est délivré à tout candidat qui a satisfait aux épreuves d’examen par le préfet du département de sa résidence ou par le préfet du département dans lequel ces épreuves ont été subies.

Les examens du permis de conduire comportent une épreuve théorique et une épreuve pratique.

Par exception à ces dispositions, l’épreuve pratique de la catégorie A peut être remplacée par le suivi d’une formation dispensée par un établissement pour les titulaires de la catégorie A2 obtenu depuis deux ans au moins.

Le permis de conduire (excepté pour la catégorie A) est délivré sur l’avis favorable soit d’un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière, soit d’un agent public appartenant à une des catégories fixées par arrêté.

Les véhicules concernés par la catégorie A2 du permis de conduire

Ce sont:

  • Les Motocyclettes avec ou sans side-car d’une puissance n’excédant pas 35 kilowatts et dont le rapport puissance/ poids n’excède pas 0,2 kilowatt par kilogramme (souvent de 400 à 600 cm cube). La puissance ne peut résulter du bridage d’un véhicule développant plus de 70 kW.
  • Les Véhicules relevant de la catégorie A1.
    • C’est à dire les motocyclettes avec ou sans side-car, d’une cylindrée maximale de 125 cm3, d’une puissance n’excédant pas 11 kilowatts et dont le rapport puissance/ poids ne dépasse pas 0,1 kilowatt par kilogramme ;
    • Ce sont encore les tricycles à moteur d’une puissance maximale de 15 kilowatts.

Le conducteur

Le conducteur doit:

  • Avoir 18 ans révolus;
  • Respecter les conditions administratives ainsi que les conditions légales de santé (en cas de problème de santé repéré à l’inscription, une visite médicale peut-être demandée).

La formation

Passant par un centre agréé, le stagiaire devra suivre ce cheminement de formation :

1. MAITRISER LE MANIEMENT DE LA MOTO A VITESSE REDUITE ET A VITESSE PLUS ELEVEE, HORS CIRCULATION

Connaître et adopter les comportements sécuritaires en matière d’équipement du motard.
Connaître la conception de la moto, ses principaux organes, les principales commandes et le tableau de bord.
Maîtriser et déplacer la machine (sans l’aide du moteur).
Adopter une position de conduite sécuritaire sur la machine – Descendre de la machine en sécurité.
Démarrer et s’arrêter en toutes circonstances.
Monter et rétrograder les rapports de vitesse.
Maîtriser la réalisation d’un freinage.
Connaître les incidences du regard sur la trajectoire et la stabilité.
Tenir l’équilibre, maintenir la stabilité et guider la moto (sans et avec passager).
Maîtriser l’utilisation de l’embrayage (sauf transmission automatique).
Maîtriser les techniques d’inclinaison.
Réaliser un freinage d’urgence.

2. APPREHENDER LA ROUTE ET CIRCULER DANS DES CONDITIONS NORMALES.

Connaître et respecter les règles de circulation.
Rechercher la signalisation, les indices utiles et en tenir compte (notamment ceux spécifiques à la conduite des deux-roues).
Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation.
Adapter l’allure aux situations.
Etre en mesure de s’arrêter ou stationner et de repartir en sécurité.
Tourner à droite et à gauche.
Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorité.
Franchir les ronds-points et les carrefours à sens giratoire.
3. CIRCULER
DANS DES CONDITIONS DIFFICILES ET PARTAGE LA ROUTE AVEC LES AUTRES USAGERS
Evaluer et maintenir les distances de sécurité.
Croiser, dépasser, être dépassé.
Négocier les virages de la façon la plus sécurisante.
Communiquer avec les autres usagers.
Connaître les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard avec respect et courtoisie.
Connaître les particularités des véhicules lourds et savoir se rendre visible.
S’insérer, circuler et sortir d’une voie rapide
Conduire dans une file de véhicules et dans une circulation dense.
Connaître les règles relatives à la circulation inter-files.Savoir la pratiquer dans les départements autorisés et si les conditions de sécurité et la situation d’apprentissage le permettent.
Conduire quand l’adhérence et la visibilité sont réduites.
Conduire à l’abord et dans la traversée d’ouvrages routiers tels que les tunnels, les ponts
4. PRATIQUER UNE CONDUITE AUTONOME, SÛRE ET ECONOMIQUE
Suivre un itinéraire de manière autonome.
Préparer et effectuer un trajet longue distance en autonomie.
Connaître les principaux facteurs de risque, ceux plus spécifiques à la conduite des motocyclettes et les recommandations à appliquer.
Connaître les comportements à adopter en cas d’accident : Protéger, Alerter, Secourir.
Connaître les dispositifs d’aide à la conduite du véhicule (ABS, aides à la navigation, régulateur, limiteur de vitesse).
Avoir des notions sur l’entretien et le dépannage de la motocyclette.
Pratiquer l’éco-conduite.

L'examen

Une épreuve théorique générale d’admissibilité : le code

Elle porte sur la connaissance des règlements concernant la circulation et la conduite d’un véhicule ainsi que sur celle des bons comportements du conducteur.

Sont également traités les risques spécifiques liés à l’inexpérience d’autres usagers de la route, aux usagers les plus vulnérables mais aussi ceux ayant trait aux caractéristiques spécifiques de certaines catégories de véhicules et aux différentes conditions de visibilité de leurs conducteurs.

Enfin, les candidats doivent connaître les règles de sécurité routière à appliquer dans les tunnels, les précautions à prendre en quittant le véhicule, les facteurs de sécurité concernant le chargement de ce véhicule et les personnes transportées, les règles d’une conduite respectueuse de l’environnement (niveau sonore, consommation de carburant et émissions de gaz à effet de serre) ainsi que la réglementation relative à l’obligation d’assurance et aux documents administratifs liés à l’utilisation du véhicule.

Nota: 40 questions sont posées à l’examen, 35 bonnes réponses sont attendues. Vous êtes dispensé d’épreuve du code de la route dès lors que votre dernier permis a moins de 5 ans.

L’épreuve d’admission est constituée de deux épreuves pratiques

Vous aurez à réussir 2 épreuves:

Une épreuve hors circulation

Également appelée « plateau », elle dure 17.5 minutes. L’épreuve hors circulation est composée de deux parties :

  • Des tests de maniabilité et de sécurité comprenant :
    • un test de maîtrise de la moto à allure réduite ;
    • Deux tests de maîtrise de la moto à allure plus élevée ;
  • Une interrogation orale.

Vous garderez le bénéfice de cette épreuve pour 3 ans en cas de réussite.

 

Une épreuve en circulation

Seuls peuvent passer l’épreuve en circulation les candidats ayant obtenu un résultat favorable à l’épreuve hors circulation. L’épreuve CIR dure 35 minutes.

Elle permet de vérifier que vous respectez le code de la route, circulez en sécurité, et maîtrisez les commandes et la manipulation de votre véhicule,

Des détails sur les épreuves ?

Consultez la documentation officielle !

Pour consulter les résultats en ligne, rendez-vous sur le site du ministère de l’intérieur.

Pour finir

Plus d’informations ?

Vous pouvez accédez à d’autres informations en visitant notre site ou en découvrant les formations professionnelles délivrées par nos centres sur le site dédié.

Consulter tous les permis 2 roues

Les démarches ?

Vous nous avez rencontré et/ou vous souhaitez connaître les démarches d’inscriptions ?

Ouvrez ce document !

Vous souhaitez nous contacter ?

Appelez-nous !